Vous êtes ici > Accueil > Publications > La revue Culture Clown > Culture Clown n°18 > Ouvrir la porte du cœur

Publications

Ouvrir la porte du cœur

Recevoir, ressentir et tisser

A l’hôpital :

Nadine PONS (Association Rire)

Association Rire
Le clown et la relation au public, qu’en est il à l’hôpital ? Quelle est la fonction de cette relation dans la vie du clown ? L’hôpital n’est pas un théâtre anonyme. Un public au cœur de l’intime mis dans la situation... Comment la construction dramaturgique se vit-elle dans un milieu hospitalier ? Les clowns professionnels de l’association Rire à Montpellier sont présents trois fois par semaine auprès des enfants, des adolescents et parfois des jeunes adultes atteints d’un cancer. Ils les accompagnent le temps de leur hospitalisation, dans leurs chambres, les couloirs, les salles d’attente, les salles de jeux, pendant les soins douloureux et dans l’unité de soins protégés. Ces rencontres, attentionnées et régulières, parfois sur plusieurs années, permettent de créer une relation de confiance et des liens très profonds. La continuité devient un repère temps, un lien ensoleillé pour les enfants et les familles. Un rendez-vous plein de vie, d’attentions, de poésie, de tendresse colorée et pétillante. Les enfants viennent se saisir du clown, ils s’emparent du jeu et viennent déposer leur propre histoire, dans un espace scénique improbable, improvisant avec les clowns, dans une bulle intime, un espace transitionnel... Quelle clef le clown a-t-il trouvé pour permettre l’ouverture de cette porte du cœur, autobiographique, dans le jeu ? De quel cadre est-il le garant ? Qu’en est-il du public naviguant autour de cet espace de jeu ? Qui est l’acteur ? Qui est le public ?