Vous êtes ici > Accueil > Publications > La revue Culture Clown > Culture Clown n°10 > Clowns de passage

Publications

Clowns de passage

Des semi-pros accros

Prometteurs... Entre-deux semi-pros... Comme le dit M. Bouillon au dos de ce numéro, quand on n’est ni professionnel ni amateur, on est “prometteur” ! En voici trois parmi tant d’autres que nous aurions pu rencontrer. Le clown a pris une place importante dans leur vie. Ils l’ont trouvé un jour et ils ne l’ont plus lâché… à moins que ce soit lui qui ne les ait plus quittés ? Suivez leurs trajectoires et, peut-être, y retrouverez-vous la vôtre ? Le clown comme supplément de sens, comme occasion de sortir des chemins tout tracés, pour le plaisir du jeu, de la rencontre, de la remise en cause…

Interview de Michèle et Laurent Tavernier par Jean Bernard Bonange
Les Ebouriffés : Michèle et Laurent Tavernier

Bon nombre de nos lecteurs vont se reconnaître dans le témoignage des Taverniers : ceux qui "font du clown" depuis des années, ceux qui se trouvent au "point de bascule" entre leur profession d’origine et celle de "clown" (en fait celle de comédien), ceux qui, sans être pros, signent quand même des contrats réguliers, ceux aussi qui sont plus dans le social que dans le spectacle, bref tous ceux qui se donnent de multiples occasions pour mettre en jeu leur clown.
Je suis allé interroger "les Taverniers", couple de travailleurs sociaux tombés dans la marmite du clown : Michèle, assistante de vie auprès de personnes âgées ou malades, et Laurent, éducateur spécialisé en psychiatrie. Chez eux, autour d’une bonne bouteille, le magnéto a tellement tourné que j’ai du trimer pour faire rentrer leur parole vivante dans ces pages calibrées. Les aventures de ces vrais/faux amateurs, au cœur d’événements sociaux ou à l’hôpital, ont une vraie saveur… Et ils n’en sortent pas indemnes !